750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 14:37

La rocciata est une spécialité d'Ombrie, région centre de l'Italie au sud de la Toscane. Il s'agit d'une version italienne de l'Apfelstrudel, une roulade aux pommes, fruits secs, cacao, cannelle dans une pâte fine à l'huile d'olive. Ici, la rocciata a été préparée selon cette version traditionnelle à base de raisins secs, noix et pignons. On l'arrose après cuisson d'Alchermes, une liqueur locale rouge parfumée à la cannelle, que j'ai remplacée par un sirop à base de Rhum, cannelle et légèrement colorée.
Ingrédients
pour la pâte
- 250 grammes de farine 00
- 110 grammes d'eau
- 50 grammes d'huile d'olive
- 1 pincée de sel
pour la garniture
- 350/400 grammes de pommes
- 60 grammes de raisins secs marinés dans du Rhum
- 60 grammes de pignons hachés grossièrement
- 50 grammes de noix hachées grossièrement
- 60 grammes de sucre
- 8 grammes de cannelle
- 10 grammes de cacao
- zeste d'un citron
Rhum/sucre/cannelle/colorant rouge pour badigeonner
Préparation
Préparer la pâte en amalgamant les ingrédients, réserver au frais au moins une heure. 
Peler et couper les pommes en petites morceaux, ajouter le sucre, les raisins secs essorés et 30 grammes du Rhum de macération, les pignons, les noix, la cannelle, le cacao et le zeste de citron. Abaisser la pâte très finement en un grand rectangle, déposer la farce, rouler la pâte pour obtenir un boudin que l'on roule en escargot sur une tôle couverte de papier cuisson. Enfourner à 180°C environ 30 minutes. Badigeonner du sirop épicé-coloré.

Avent italien : rocciata (Ombrie)

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2018 2 25 /12 /décembre /2018 15:07

Croyez le ou non, c'est ma première bûche glacée, je prépare généralement soit une bûche pâtissière soit une bûche roulée. Mais une envie partagée de fraîcheur et de légèreté nous a guidées dans le choix des parfums. Miss L  et moi nous sommes mises d'accord pour une bûche glacée noix de coco/passion. C'est chez Cook-Shop que j'ai acheté les purées de fruits (au top comme toujours pour la livraison réçue mardi dernier, avec d'autres bricoles, chocolat pour les orangettes maison et les truffes que prépare traditionnellement Melle E). 
Une glace coco qui cache un coeur de sorbet passion donc pour cette bûche, couverte d'un nappage chocolat blanc-coco. Sobre et assez simple. Pour garantir une préparation sans cristaux, j'ai utilisé du fructose, du sucre inverti (maison, dont la recette provient de ce site) et de la pectine. Les recettes notamment de glace coco sont inspirées de ce site.
Je vous souhaite de belles fêtes, gourmandes, sans excès pour mieux en profiter !
Ingrédients
pour la glace noix de coco
- 500 grammes de purée de coco
- 100 grammes de crème liquide
- 100 grammes de fructose
- 40 grammes de sucre inverti* 
- 70 grammes de noix de coco râpée (et torréfiée)
- 1/2 cuillère à café de pectine
pour le sorbet passion
- 500 grammes de purée de fruits de la passion
- 12 cl d'eau
- 70 grammes de fructose
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 1/2 cuillère à café de pectine
pour le glacage
- 150 grammes de crème liquide
- 75 grammes de chocolat blanc
- 1 cuillère à soupe bombée de purée de noix de coco
pour le sucre inverti maison 
- 350 grammes de sucre semoule
- 150 ml d’eau minérale
- 20 cl de jus de citron
- 2 grammes de bicarbonate de soude

Bûche glacée noix de coco/passion
Bûche glacée noix de coco/passion
Bûche glacée noix de coco/passion

Préparation
Pour le sorbet passion, faire chauffer l'eau avec le jus de citron, ajouter le fructose et la pectine, dissoudre puis maintenir une petite ébullition quelques minutes. Laisser refroidir. Incorporer la purée de fruits de la passion. Placer en sorbetière ou au congélateur en mixant régulièrement. Former un boudin d'environ 2 cm de diamètre, un peu plus court que la longueur du moule à bûche. Réserver au congélateur.
Chauffer la crème avec le sucre inverti*, puis ajouter le fructose et la pectine. Dissoudre et maintenir quelques minutes. refroidir, ajouter à la purée de coco. Incorpoer la noix de coco râpée et torréfiée. Faire prendre au congélateur.
Chemiser le moule à bûche (ici de papier cuisson), poser une couche de glace coco, puis le boudin de sorbet passion, recouvrir de glace, lisser et réserver au grand froid.
Le jour J, préparer le glaçage : faire bouillir la crème et fondre le chocolat blanc. Verser la purée de noix de coco sur la crème, hors du feu, puis émulsionner sur le chocolat blanc. Ajouter le beurre de coco. Laisser tiédir.
Pour le glaçage, laisser fondre le chocolat blanc dans la crème bouillante hors du feu, émulsionner. Ajouter la purée de coco. Utiliser à environ 30/32°C.
Sortir la bûche et démouler. Verser le glaçage et couvrir l'ensemble. Décorer au goût. Ici de étoile blanches en sucre, noix de coco râpée et en copeaux, fruit de la passion. Replacer au congélateur.
*Pour le sucre inverti maison, faire chauffer l’eau minérale à feu moyen. Lorsque l’eau atteint 50°C, ajouter le sucre et faire dissoudre. Quand elle atteint 80°C, ajouter le jus de citron et mélanger. Retirer du feu à 85°C et laisser refroidir. Lorsque la préparation atteint 65ºC, ajouter le bicarbonate de soude. Remuez doucement jusqu’à ce que la mousse disparaisse et laisser refroidir.

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 16:18

Pour Noël, le Stollen hésite avec le panettone, tous deux rivalisent de luxe de fruits confits et de gourmandise, sous le regard de l'inébranlable pompe à l'huile qui, est, elle, de tous les 24 au soir, reine des 13 desserts. 
J'ai eu l'occasion de préparer plusieurs fois de Stollen traditionnel, ainsi que le Mohnstollen (au pavot). Je craignais que le Marzipanstollen soit trop sucré avec son coeur de pâte d'amandes, mais je me suis laissée fléchir par ma germanophone de fille. J'ai fait un mix entre le Stollen habituel et celui-ci.
Ingrédients
- 400 grammes de farine de blé
- 60 grammes de sucre semoule
- 12 cl de lait 
- 150 grammes de beurre tempéré
- 1 sachet de levure sèche de boulanger
- 1 oeuf
- 10 grammes de sel
- 100 grammes de raisins secs (macérés dans un peu d'alcool, rhum, whisky..)
- 50 grammes de amandes émondées hachées
- 50 grammes d'écorces d'oranges confites 
- zeste d'une orange
- 150 grammes de pâte d'amandes
pour décorer : un peu de sirop de sucre détendu avec de l'eau de fleur d'oranger et du sucre glace

Préparation
Mélanger 200 grammes de farine et 50 de sucre dans un récipient, avec la levure et le lait tiédi, mélanger jusqu'à obtenir un petit levain. Couvrir et laisser reposer 30 minutes à température ambiante.
Mélanger 200 grammes de farine sur votre plan de travail, ajouter le reste du sucre, le levain, l'oeuf, mélanger au batteur (ou à la main), puis incorporer le beurre mou. Pétrir 5/10 minutes. Ajouter le zeste d'orange, l'orange confite, les amandes hachées et les raisins secs, battre encore quelques instants.
Puis rouler la pâte en boule, la déposer dans un grand bol et couvrir d'un linge. Laisser reposer une heure à température ambiante.
Lorsque la pâte a presque doublé de volume, dégazer, abaisser, déposer un boudin de pâte d'amandes au centre, rabattre la pâte vers le milieu. Poser le Stollen sur la plaque de cuisson et laisser reposer 30 minutes. Cuire pendant 40 minutes environ à 180°C.
Badigeonner de sirop à la fleur d'oranger et saupoudrer de sucre glace.

Marzipanstollen

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 09:13

Pas le temps de préparer les sacro-saints calissons dans les règles de l'art, alors à la place, à l'arrache, je recycle de la pâte d'amandes en la parfumant : citron-verveine et orange-fleur d'oranger, subtilement aromatique avec un rien d'amertume et de fraîcheur en bouche. J'ai emporte-piécer différemment pour les reconnaître plutôt que de les colorer mais vous ferez comme vous voulez. Débridez votre imagination ! 
Pour ceux qui veulent s'essayer aux calissons, outre les classiques en lien ci-dessus, voici ceux à l'amande complète et à l'orange amère, ceux au cédrat et citron confits, ceux à la mandarine, au jasmin et à la  rose, ceux à la limette (cet agrume à la délicieuse saveur de bergamote), ou encore à la clémentine et au safran.
Ingrédients
- 2x300 à 350 grammes de pâte d'amande (50% amandes) faite maison ou pas
- HE verveine
- 1/2 citron
- 1 orange
- 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger 
- sucre glace si besoin
Préparation
Mélanger au batteur ou au fouet du robot la pâte d'amande avec d'un côté 4 gouttes d'huile essentielle de verveine, le zeste d'un demi citron et 1 cuillère à soupe de jus de citron. Ajouter un peu de sucre glace si la pâte est trop collante. Abaisser sur 5/6 mm environ, laisser sécher avant de découper. Procéder de même avec le zeste d'une demi orange et la fleur d'oranger.

Pâte d'amandes parfumées : citron-verveine et orange-fleur d'oranger
Pâte d'amandes parfumées : citron-verveine et orange-fleur d'oranger

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 11:52

Pour ce pain d'épices à l'orange et aux kumquats confits, je me suis basée sur cette recette, en remplaçant la farine de seigle par de la farine de petit épeautre et en ajoutant des morceaux de kumquat confit (maison).
Ingrédients
- 350 grammes de farine de blé
-
 150 grammes de farine de petit épeautre
- 10 grammes de bicarbonate de sodium
- 2 cuillères à café de mélange d'épices à speculoos (merci Joëlle !)
- 1/2 cuillère à café de sel
- 35 cl de jus d'orange (le jus de 2 à 3 fruits)
- 250 grammes de miel
- 80 de sucre complet bio
- 4 cuillères à soupe de kumquat confit haché

Préparation
Presser les fruits et faire tiédir le jus avec le sucre et le miel. Quand le mélange a bien fondu, ajouter le bicarbonate et le sel (attention, le bicarbonate fait mousser l'ensemble), puis, hors du feu, les épices. Mélanger cet appareil avec les farines. Bien mélanger pour obtenir une préparation lisse. Incorporer le kumquat confit.
Beurrer un moule à cake et y verser la préparation. Filmer et mettre eu frais toute une nuit (je ne l'ai pas fait cette fois, j'ai cuit dans la foulée).
Enfourner à 210°C durant 10 minutes puis baisser à 150°C et poursuivre la cuisson une bonne heure.

Pain d'épices à l'orange et aux kumquats confits

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 11:07

Je vous souhaite à tous, lecteurs fidèles ou occasionnels de ce blog, un joyeux Noël ! Profitez bien de vos proches en ces journées de fête et de félicité, de gourmandise et de volupté.
Hier encore, j'hésitais sur la bûche de ce Noël 2016, j'étais même sur le point de faire un bête brownie avec de la crème anglaise, quand je me suis décidée à en faire une bûche, basique certes, avec juste de la ganache montée au chocolat au lait épicé et un croustillant praliné que tout le monde adore ici. Pour le chocolat un noir et le lait Jivara de chez Valrhona.
Ingrédients
pour le brownie

- 150 grammes de chocolat noir
- 50 grammes de chocolat au lait 
- 50 grammes de purée d'amande
- 30 grammes de beurre
- 2 oeufs
- 80 grammes de sucre blond de canne
- 100 grammes de farine
- 1 cuillère à café de poudre à lever
pour le croustillant praliné
- 60 grammes de chocolat au lait Jivara
- 100 grammes de pâte pralinée
- 70 grammes de crêpes dentelle
pour la ganache montée 
- 160 grammes de chocolat au lait
- 270 grammes de crème liquide
- 1/2 cuillère à café d'épices en mélange
+ chocolat noir fondu, + amandes caramélisées

Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"

Préparation
Faire fondre les chocolats au bain marie avec le beurre et la purée d'amande, ajouter les oeufs fouettés avec le sucre, puis la farine et la levure. Verser dans un moule rectangulaire ou carré chemisé et beurré. Enfourner à 180°C pendant 20 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. 
Faire fondre le chocolat et la pâte pralinée au bain-marie, ajouter les crêpes dentelle concassées, bien amalgamer et étaler sur une plaque au format du moule à bûche. Le croustillant constituera le socle. Réserver au frais la nuit.

Faire bouillir 100 grammes de crème avec les épices, verser sur le chocolat, laisser reposer puis émulsionner la ganache. Ajouter le reste de crème froide et réserver la nuit au frais.
Le lendemain, chemiser le moule d'un papier guitare ou papier sulfirisé ou rhodoïd, sur lequel on aura préalablement étalé des stries de chocolat noir fondu à la poche à douille. Réserver au frais.
Monter la ganache au fouet. Verser une ârtie de la ganache dans le moule, puis déposer  du brownie coupé dans la longueur, verser à nouveau de la ganache avant de terminer par le croustillant praliné. Bloquer au grand froid 30 minutes avant de démouler et d'ôter le rhodoïd.
Décorer d'amandes et/ou de noisettes caramélisées

Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"
Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 08:00

Après plusieurs autres tentatives plus ou moins fructueuses, j'ai opté l'an passé pour une autre recette (sans levure de bière, non trouvée en dehors des levures inactives en magasin bio) et une version mini panettone ! Quant aux moules à mini panettone, on en trouve assez facilement sur Internet, tout comme les grands moules en papier (chez Cook-shop par exemple) et vu le démoulage aisé, ils sont réutilisables !

Ingrédients
- 300 grammes de farine
- 80 grammes de sucre
- 100 grammes d'oeuf (2 oeufs)
- 45 grammes de jaune d'oeuf
- 8 grammes de levure fraîches de boulanger
- 25 ml d'eau
- 130 grammes de beurre mou
- 1/2 cuillère à café de sel
- zeste d'1/2 orange
- zeste d'1/2 citron
- 120 grammes de raisins secs
- 40 grammes d'orange confite
- 30 grammes de cédrat confit
Se décomposant ainsi :
Etape 1
- 70 grammes de farine
- 6 grammes de levure fraîche
- 25 ml d'eau tiède
- 10 grammes de sucre
- 25 grammes d'oeuf battu
Etape 2
- la pâte précédente
- 70 grammes de farine
- 25 grammes d'oeuf battu
- 5 grammes de jaunes
- 25 grammes de sucre
- 40 grammes de beurre

 

Mini panettone de Noël, une tradition qui s'apprivoise

Etape 3
- 15 grammes de farine
- 2 grammes de levure
- 10 grammes d'oaufs battus
Etape 4
- pâte n°2
- mélange n°3
- 125 grammes de farine
- 40 grammes de sucre
- 40 grammes d'oeuf
- 40 grammes de jaunes
- zeste d'1/2 orange
- zeste d'1/2 citron
- 90 grammes de beurre
1/2 cuillère à café de sel
- 120 grammes de raisins secs
- 40 grammes d'orange confite
- 30 grammes de cédrat confit

Mini panettone de Noël, une tradition qui s'apprivoise

Préparation
Pour le mélange n°1,
dissoudre la levure avec l'eau tiède et du sucre puis mélanger avec la farine et les oeufs. Laisser lever une heure jusqu'à ce que le pâton double.
Puis effectuer le mélange n°2, en commençant par la farine, puis en ajoutant oeufs et jaunes d'oeufs. Incorporer enfin le sucre, puis le beurre et pétrir quelques minutes jusqu'à ce que le beurre soit bien absorbé. Laisser lever à nouveau une heure.
Préparer le mélange n°3, poser un film plastique et laisser reposer au chaud, environ 30 minutes.
Pour le mélange n°4, commencer parla farine, le pâton N°2, la préparation n°3. Puis ajouter les mélanges d'oeuf/jaune d'oeuf, les zestes d'agrume. Incorporer ensuite sucre et sel et pétrir quelques minutes avant d'ajouter le beurre mou en plusieurs fois. Pétrir jusqu'à ce que le beurre soit bien absorbé. Laisser refroidir la pâte et la travailler sur un plan de travail fariné.
Verser la pâte dans les moules et laisser reposer 30 minutes.
Entailler le dessus des mini panettones et ajouter un peu de beurre. Enfourner 30 minutes environ à 180°C (ou 160°C à chaleur tournante).


 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 12:30

Un Noël en Italie ? Je vous propose aujourd'hui des morseletti et des tozzetti de Toscane. Les premiers sondes losanges fondants, les seconds des biscotti. Les deux au miel et fruits à coque. De quoi compléter le tour d'Europe des biscuits d'Avent !
Ingrédients
- 150 g miel
- 150 g fruits secs (noix pignons amandes ici)
-155 g de farine
- 1/5 verre d'huile
Préparation
Verser la farine, ajouter l'huile, le miel liéquide (éventuellement liquéfié à feu doux), mélanger avec les fruits secs.Former des losanges, enfourner à150° environ 30/35 minutes.

 

Pour Noël, morseletti et tozzetti toscans

Pour les tozzetti
Ingrédients
- 100 grammes de sucre
- 250 grammes de farine
- 50 grammes de beurre
-100 grammes d'amande
- 1 gros oeuf ou 2 petits
- 1 zeste de citron
- 1/2 verre de lait
- 1 pincée de sel
- 1/2 sachet levure
Préparation
Mélanger farine, sucre, sel, oeufs, incorporer le beurre fondu, le lait puis les amandes.
Former 3 boudins, enfourner à 170°C environ 35 minutes, recouper en tranches et laisser sécher 100°C 10 minutes environ.

 

Pour Noël, morseletti et tozzetti toscans

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:47

Le cardon ou carde est LE légume de Noël dans le Lyonnais et en Provence. On le déguste traditionnellement en gratin, parfois avec des anchois voire même des truffes ! Mais on peut aussi le déguster avec un oeuf poché comme dans cette crème de morue. Aujourd'hui je propose de pocher des tranches de foie gras dans le bouillon de cardes. Une façon originale et très digeste, pour qui n'est pas rebuté par l'amertume légère du bouillon. Mais personnellement, j'ai apprécié le fondant gourmand du foie gras, la saveur de la carde (entre artichaut et salsifis) et la légère amertume, corsée du poivre Voatsiperifery, très aromatique, fruité et boisé.  
Ingrédients
- 4 cuillères à soupe de cardon coupé en morceaux
- 1 tranche de foie gras
- 5/6 baies de poivre Voatsiperifery
- QS de bouillon*
- fleur ou cristaux de sel
*Le bouillon de cuisson d'une botte de cardes, au blanc (sel, jus de citron ou vinaigre blanc, 1 cuillère à soupe de farine)
Préparation
Cuire les cardes pelées dans l'eau salée additionnée de farine et jus de citron ou vinaigre blanc.
Prélever, le double de la quantité de bouillon requise (un bol ou une assiette à soupe chacun), réduire de moitié, rectifier l'assaisonnement en sel, infuser la moitié du poivre concassé. Tenir chaud. Escaloper le foie gras, saler, poivrer du reste de poivre Voatsiperifery. 
Au moment du service, poser les morceaux de cardon, poser le foie gras et verser le bouillon chaud. Servir aussitôt.

Foie gras poché et bouillon de cardon, poivre Voatsiperifery

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 10:17
Le berawecka, pain aux poires alsacien, se prépare entre la Saint Nicolas et Noël.  Il se compose de fruits secs surtout (et notamment des poires, donc), mais également de fruits confits et d'épices de Noël. Je ne connaissais pas cette spécialité avant de bloguer et comme la plupart des gourmandises alsaciennes de saison, je l'ai découverte chez Anne (Cannelle et Cacao), une spécialiste en matière de tradition alsacienne...

Un genre berawecka pour habiller des scones, c'est marier l'Alsace et l'Ecosse (ben voui, parce que les fruits ont macéré dans du scottish whisky, cela aurait aussi pu être de l'irish, notez...) et célébrer le KKVKV #28 qui prend sa saison hivernale chez Iza qui a opté pour les scones !

Une poire Williams séchée (avec deux/trois autres choses), quelques lamelles de pommes séchées, des raisins secs, de la cannelle en poudre, le tout macérant dans de l'eau "aromatisée" de whisky écossais, voilà ce qui compose les scones façon berawecka, scones de Noël s'il en est ! Et là encore, merci la blogosphère, je suis tombée sur cette "vieille" recette de scones londoniens, mais largement éprouvée et recommandée par Guillemette (Chocolat et caetera). L'auteur initial, Benoît (mon petit blog de gourmandises) a un truc : découper la pâte à l'emporte pièce, avoir une découpe nette permettrait une meilleure levée !
Alors j'ai utilisé un emporte pièce de bonhomme, mes scones ressemblent donc à des mannele. Je n'ai pas respecté la quantité de levure préconisée mais je trouve que mes "scones-mannele" ressemblent suffisamment à des bibendums !
Réédition d'un billet publié le 13/12/2008


Ingrédients
- 225 grammes de farine
- 2 cuillères à soupe de levure chimique (là, panne, ce serait plutôt 2 cuillères à café...)

- 25 grammes de beurre
- 25 grammes de sucre
- 10 cl de lait
- 1 petit oeuf entier
- 1 pincée de sel
- 40 grammes de poires séchées
- 20 grammes de raisins secs
- 10 grammes de pommes séchées
pour les poires séchées
- 1 poire Williams
- 100 grammes de sucre
- 100 grammes de miel



Préparation
La veille, dissoudre sur le feu le sucre et le miel dans 100 grammes d'eau.  Porter à ébullition puis laisser refroidir. Peler et couper la poire en dés, la baigner quelques instants dans ce sirop de miel. Puis les sécher au four, chaleur tournante à 110°C.
Couper les poires et pommes séchées, les laisser mariner 1 heure avec le raisins secs dans 10 cl d'eau tiède, 1 cuillère à soupe de whisky écossais et 2 pincées de cannelle. Egoutter les fruits secs.
Mélanger la farine et la levure chimique. Ajouter le beurre en morceau et mélanger la pâte avec la main jusqu'à obtenir un "sable". Ajouter alors le sucre et le sel, le lait et l'oeuf. Vous devez alors obtenir une pâte plutôt ferme. Ajouter enfin les fruits secs (et le cas échéant, un peu de farine, si les fruits ne sont pas assez égpouttés).
Etaler la pâte sur une épaisseur de 2 à 3 cm (3 à 4 dans la recette initiale).
Découper des formes avec un emporte-pièce.
L'idéal est d'avoir une vraie "coupure" de la pâte. Cela permet de mieux faire gonfler les scones. Il faut donc éviter de former de petites boules avec la main, dixit Benoît.
Saupoudrer de farine et poser les scones sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner à 200°C pendant une douzaine de minutes.

Partager cet article

Repost0