Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 07:11

Quand les guignes furent mangées, 
Elle s'écria tout à coup : 
J'aimerais bien mieux des dragées. 
Est-il ennuyeux, ton Saint-Cloud !

On a grand-soif ; au lieu de boire, 
On mange des cerises ; vois, 
C'est joli, j'ai la bouche noire 
Et j'ai les doigts bleus ; laisse-moi. -

Elle disait cent autres choses, 
Et sa douce main me battait. 
Ô mois de juin ! rayons et roses ! 
L'azur chante et l'ombre se tait.

J'essuyai, sans trop lui déplaire, 
Tout en la laissant m'accuser, 
Avec des fleurs sa main colère, 
Et sa bouche avec un baiser.


Victor Hugo

Quand les guignes furent mangées - Victor Hugo

Partager cet article

Repost 0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 07:26
J'ai enfin fini par trouver de l'angélique confite à Orange, dans une épicerie du centre : le Petit Marché. Et j'en ai trouvé à nouveau ce week-end à St Flour, dans le Cantal, auprès d'un génial producteur de petits fruits et confiturier de talent rencontré il y a 2 ans à Vaison La Romaine. Mais je vous en reparlerai.
Evidemment, entre cake, tarte (celle à la ricotta de Sacha notamment), mon coeur a balancé ferme, de quoi donner le mal de mer !
J'ai opté finalement pour un cake, inspiré de celui de Carole, en moins italien... Une
touche corse avec le brocciu, de l'exostisme avec les épices : ce cake moelleux à la rhubarbe, angélique confite, poivre long et vanille est complexe en bouche, la rhubarbe répondant à la vanille, l'angélique piquant comme le poivre, La rhubarbe se marie délicieusement à l'angélique confite et le tout est un cake très moelleux, un peu humide...
Il fera honneur au jeu estival d'Edith, consacrés aux cakes de saison, sucrés ou salés, mais bien épicés !
Edit : article publié en août 2009




Ingrédients
- 45 grammes de fécule (ici arrow-root)
- 60 grammes de farine
- 1 oeuf
- 5 cl d'huile de pépins de raisins
- 30 grammes de lait de coco
- 80 grammes de bruccio
- 80 grammes de rhubarbe (mise à dégorger avec un peu de sucre comme là)
- 30 grammes d'angélique confite
- 1 baie de poivre long
- 1/2 gousse de vanille
- 40 grammes de sucre
- 15 grammes de sirop de fleur de sureau (ou autre sirop, ou miel mais cela risque d'être un peu trop puissant)
- 1 cuillère à café de levure
- sirop de citron (celui-ci-clic, facultatif)

Préparation

 

Battre l'oeuf avec le bruccio, le lait de coco, le sirop de fleur de sureau et l'huile. Mélanger farine, fécule, sucre et levure. Incorporer ensuite le mélange "liquide". Ajouter le poivre long concassé au mortier, les grains de vanille de la demi gousse, la rhubarbe coupée en petits dés et l'angélique confite coupée en morceaux.
Verser dans un moule beurré et fariné (ici un petit moule souple) et enfourner à 180°C environ 35/40 minutes.
Démouler tiède et arroser de sirop de citron épaissi. Déguster tiède ou froid.


 

Partager cet article

Repost 0
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 08:46

Le rouget se mange plus volontiers cuit, mi-cuit et frit, avec des accords de Provence comme cette sauce provençale, lou saussoun ou ce bouillon façon bouillabaisse. A déguster chaud ou froid comme ce pressé, cette escabèche et ces "rillettes", il peut aussi se mangé cru, mariné comme dans la recette du jour, relevé d'une gremolata, persillade italienne.
Ingrédients
- 2 rougets, filets levés, désarêtés
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café de jus de citron 
pour la gremolata
- 1 belle cuillère à soupe de persil
- 2 pincées de zeste d'orange
- 1 petite gousse d'ail
- 1 trait d'huile d'olive (de thon ou d'anchois pour parfumer)
- sel, poivre (facultatif)
Préparation
Arroser les filets de rouget d'huile d'olive et de jus de citron, laisser mariner au frais au moins une heure.
Hacher le persil, mélanger avec l'ail émincé, le zeste d'orange finement râpé, ajouter un trait d'huile d'olive, saler, poivrer au goût. Servir les rougets revenus à température avec la gremolata. Bon appétit !

Rougets marinés et gremolata

Partager cet article

Repost 0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 10:46

Focaccia ou fougasse, incontournable pour le pique nique... C'est un délice salé que me réclament souvent mes gourmandes et que l'on parfumé à son gré. Quoiqu'elles me demandent souvent les mêmes choses : herbes de la garrigue et huile d'olive ou sauce tomate et origan, agrémenté parfois d'olives. Et de câpres ou d'anchois pour les grands...
Aujourd'hui c'est une fougasse farcie aux asperges, basilic, citron et burrata que je vous propose.
Ingrédients
- 2 ou 3 asperges
- 3 feuilles de basilic
- QS burrata
- 1 cuillère à café de zeste de citron (jaune, lime ou limette)
- huile d'olive
- gros sel ou fleur de sel
pour la pâte : celle-ci, classique, ou cette autre à la pomme de terre
Préparation
Préparer la pâte à focaccia. Laisser lever, dégazer puis abaisser. Disposer sur une moitié du rectangle de pâte les asperges émincées dans la longueur et coupées en 3, parsemer de basilic ciselé, de zeste de citron et déposer de la burrata. Replier la pâte sur elle-même, souder et laisser lever environ 30 minutes. Enfourner de 20 à 30 minutes à 180°C. Badigeonner d'huile d'olive et poudrer de gros sel (un peu concassé). Déguster tiède ou refroidi.

Focaccia farcie aux asperges, basilic, citron et burrata

Partager cet article

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 06:25

A la façon des "classiques" lemon squares US (ici une version citron-figue également), voici une version à la rhubarbe pour un goûter gourmand, acidulé avec une saveur irrésistible, à base de flocons d'avoine pour une mâche un peu différente. La base est un peu celle d'un cookies, tassée pour le "socle" et grossièrement déposée façon crumble pour le dessus. Vous pouvez changer de fruit et faire les associations selon votre inspiration et votre goût.
Bonne dégustation de ces carrés avoine et rhubarbe (oat rhubarb squares).
Ingrédients
- 250 grammes de sucre blond
- 100 grammes de beurre mou
- 50 grammes de purée de noisette
- 1 oeuf
- 170 grammes de farine (T65)
- 130 grammes de flocons d'avoine
- 1/3 cuillère à café de bicarbonate
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever
- 2  tiges de rhubarbegrosses
- 1 cuillère à café de sirop d'agave (ou sucre)
Préparation
Couper la rhubarbe en morceaux et cuire quelques minutes avec le sirop d'agave. Réserver.
Mélanger les ingrédients de la pâte dans l'ordre. Chemiser un moule carré ou rectangulaire de papier cuisson. Abaisser les deux tiers de la pâte à la main dans le moule. Enfourner à 180°C environ 15 minutes. Déposer les morceaux de rhubarbe et le reste de la pâte émietté façon crumble. Réenfourner à 190°C et terminer la cuisson pour environ 10/15 minutes.

 


 

Carrés avoine et rhubarbe (oat rhubarb squares)

Partager cet article

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 06:06

Même si la météo reste encore incertaine et fraîche pour cette fin du mois de mai, l'envie de fraîcheur est la plus forte. Du vert, du croquant, des saveurs franches mais harmonieuses. Voici, en toute simplicité, une salade de petits pois et fèves, pamplemousse, burrata et menthe. A déguster froid ou tiède...
Pour une autre assiette gourmande à base de petits pois, je vous propose ce plat de pasta avec une excellent ricotta, ou cette soupe froide de petits pois, radis, fleur de sureau. Bon début de semaine !
Ingrédients
- un bol de petits pois fraîchement écossés 
- une bonne cuillère à soupe de fèves, ou davantage
- 1 burratina (petite burrata)
- 5/6 feuilles de menthe fraîche (douce, selon taille des feuilles)
- 1 pamplemousse rose
- huile d'olive
- sel, poivre blanc
Préparation
Cuire les petits pois et les fèves à l'anglaise (les fèves un peu moins longtemps. "Dérober" les fèves (JP...) et réserver.
Prélever quelques suprêmes de pamplemousse. Récupérer le jus de pamplemousse et en mélanger 1 cuillère à soupe environ avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, ajouter une pincée de zeste de pamplemousse, saler, poivrer. Arroser les petits pois et les fèves, déposer dela burratina/burata, quelques suprêmes de pamplemousse, de la menthe ciselée et quelques zestes de pamplemousse. Bon appétit !


 

Salade de petits pois et fèves, pamplemousse, burrata et menthe

Partager cet article

Repost 0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 11:59

Les biscuits à la cuillère ont une douce saveur d'enfance, un peu vintage et que j'associe volontiers à la fête des mères : doux, léger en bouche, fondant sur la langue, d'une tendresse presque maternelle en somme. Comme une berceuse sucrée...
Lady fingers en anglais, ils ont quelque chose d'élégant et de délicat, avec une pointe d'érotisme. Mais on les nomme savoiardi en italien, biscuits savoyards, de la région d'où ils semblent puiser leur origine culinaire, de façon incertaine ou légendaire comme souvent en matière de gastronomie... Ils auraient été créés au XVème siècle à la cour des Duc de Savoie et auraient été importés par Catherine de Médicis en France. On dit que Talleyrand en était friand et l'on doit à Antonin Carême le perfectionnement de la recette, notamment l'allongement du-dit biscuit (nb bis-cuit, donc cuit deux fois) ainsi que son assèchement car le Prince avait coutume de tremper dans le vin de Madère. C'est la différence entre le biscuit à la cuillère, moelleux et poudré de sucre glace, et le boudoir, plus sec, que l'on peut tremper dans un liquide sans qu'il se délite et parsemé, lui, de sucre cristallisé.
La recette du jour est bien celle du biscuit à la cuillère, qui peut servir ensuite à la préparation de divers entremets, charlotte et tiramisu par exemple, ou tout aussi bien être grignoté seul. Signé Gérard Mulot et partagé, entre autres, par Edda.

Biscuits à la cuillère (savoiardi, lady fingers)

Ingrédients
- 3 gros oeufs
- 80 grammes de sucre semoule
- 80 grammes de farine
- jus de citron
- sucre glace
Préparation
Séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs au batteur (5-10 min) avec quelques gouttes de jus de citron. Ajouter peu à peu le sucre semoule. Incorporer le dernier quart de sucre en une seule fois. Les blancs doivent être fermes et brillants.
Ajouter les jaunes d'oeufs en filet toujours en battant. Arrêter dès que le mélange est homogène. Incorporer délicatement la farine. Verser cette crème dans une poche à douille et dresser les biscuits (10-12 cm de long) sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson en les espaçant. Saupoudrer de sucre glace, laisser sécher 5 minutes puis saupoudrer à nouveau (facultatif). Cuire 15 minutes environ, ils doivent devenir blonds et nacrés. Les poser sur une grille pour les faire refroidir. Poudrer alors à nouveau de sucre glace. 

Partager cet article

Repost 0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 06:15

Scène du homard dans le film de Woody Allen, Annie Hall

 

Partager cet article

Repost 0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 06:31

Les fraises sont délicieuses mais parfois un peu chères, on les déguste implement ou elles accompagnent un goûter gourmand comme ce gâteau au mascarpone, avec un parfum de bergamote (des limettes dont j'ai conservé jus et zeste au congélateur...), et un peu de crème mascarpone acidulée et parfumée... Mascarpone est le thème du jour !

Ingrédients
- 1 barquette de fraises
pour le gâteau (recette originale ici)
- 2 œufs
- 125 grammes de sucre en poudre
- 150 grammes de farine
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 125 grammes de mascarpone
- 1 sachet de poudre à lever
- 2 pincées de zeste de limette (dit "citron bergamote", ou 2 gouttes d'HE de bergamote)
pour la crème mascarpone-limette
- 30 grammes de mascarpone
- 3 cuillères à café de jus de limette (ou citron)
- un peu de zeste de limette
- 1,5 cuillère de sirop d'agave
Préparation
Blanchir les oeufs et le sucre, incorporer le mascarpone, la crème et le zeste ou les huiles essentielles, en fouettant. Ajouter la farine et la poudre à lever, Verser dans un moule beurré et enfourner environ 30 minutes à 180°C. Laisser tiédir 5 minutes avant de démouler.
Pour la crème, mélanger les ingrédients, vérifier la texture et la saveur acidulée-sucrée. Servir le gâteau avec la crème et des fraises.

 

Gâteau au mascarpone, fraises, limette

Partager cet article

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 06:14

En dépit du mistral qui perdure plus ou moins et d'une "crève" qui m'a cloué en intérieur un peu trop longtemps, le temps des pique nique et des apéritifs sur le pouce est de retour ! Je ne résiste pas à vous proposer une tartinade végétale, gourmande qui joue sur la double partition de l'anisé de l'artichaut et de la saveur typée du câpre, la fève jouant ici les outsiders onctueux... A étaler sur des toasts juste grillés ou de grandes tranches de campagne juste tièdes, à vous de voir !  Voici la recette facile de cette tartinade de fève et artichaut aux câpres.
Ingrédients
- 100 grammes d'artichaut poivrade (environ 3 avec la queue)
- 50 grammes de fèves cuites (à l'anglaise)
- 1 cuillère à café de câpres (soit 4 ou 5)
- jus de citron pour les artichauts
- huile d'olive
- sel
Préparation
Tourner les artichauts, les citronner et les cuire soit à l'eau salée soit sautés à l'huile d'olive.
Mixer avec les fèves cuites à l'anglaise, les câpres, deux cuillères à soupe d'huile d'olive, rectifier l'assaisonnement en sel. 

Tartinade de fève et artichaut aux câpres

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?