Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 07:43

Week-end dense (et danse !) chez nous, alors voici une salade rapide, sans prétention composée d'avocat, pamplemousse, pousse d'épinard et maquereau séché. Pas de vinaigrette mais une sauce crémeuse à l'avocat, un peu comme ici mais à base de jus de pamplemousse et wasabi.
Ingrédients
- 1 ou 2 avocats
- 1 pamplemousse rose de Corse
- 1 filet de maquereau séché
- quelques pousses d'épinard
pour la sauce crémeuse avocat-wasabi
- 2 cuillères à soupe de chair d'avocat
- 1 cuillère café de wasabi (ajuster au goût)
- 2 cuillères à soupe de jus de pamplemousse
- sel, poivre blanc
Préparation
Prélever les suprêmes de pamplemousse, couper l'avocat en lamelles, "effeuiller" le maquereau séché. Pour la sauce, écraser l'avocat, mélanger avec le jus de pamplemousse et le wasabi, saler, poivrer.
Disposer les ingrédients et la sauce dans les assiettes. Bon appétit !

 

Salade avocat, pamplemousse, pousse d'épinard et maquereau séché

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 07:06

Je suis adepte des mariages terre-mer, poisson-légume, poisson-viande ou même poisson-fruit. C'est à la faveur d'un lièvre congelé retour de chasse, offert par un vigneron de Visan, que j'ai préparé ce duo seiche-lièvre. Un blanc de seiche à cuisiner d'une part et ce cadeau inattendu de l'autre, qu'il me fallait mariner et cuire assez rapidement. j'ai paré au plus pressé, en attendant de le cuisiner, peut-être, à la royale façon sénateur Couteaux. J'ai donc recongelé une partie du lièvre cuisiné (à suivre...). Et j'en ai prélevé une partie sur une inspiration subite après avoir poché mon blanc de seiche dans un bouillon parfumé, à feu très doux pour une chair bien tendre. Voici donc la suite de la préparation et du montage de cette seiche farcie d'une compotée de lièvre, jus de viande ; méthode inhabituelle puisque la seiche est ouverte et cuite au préalable contrairement aux habituels encornets farcis...

Seiche farcie d'une compotée de lièvre, jus réduit

Ingrédients
- 1 blanc de seiche
pour le bouillon de cuisson 
- moitié bouillon de légume ou de volaille et eau
- 1 oignon
- 2 pincées d'origan
pour le lièvre compoté
- 1 lièvre
- 1,5 l de vin rouge environ
- 6/8 baies de genièvre
- 12 baies de poivre noir
- 1 oignon piqué de 2 ou 3 clous de girofle
- 1 feuilles de laurier, 2 brins de thym
- huile d'olive
- sel
Préparation
Plusieurs jours à l'avance, faire mariner 24 ou 48 heures le lièvre coupé en gros morceaux dans le vin avec le poivre, les baies de denièvre, l'oignon, le laurier et le thym. Egoutter et sécher les pièces de viande et les faire revenir dans une grande cocotte. Ajouter le jus de la marinade et les aromates. Cuire à feu doux plusieurs heures, en deux ou trois fois (en laissant entièrement refroidir). Quand la viande se défait d'elle-même, effilocher la chair de lièvre et réduire le jus de cuisson.
Pocher la seiche entière dans le bouillon avec un oignon brûlé et l'origan, saler. Porter à frémissement et cuire à feu doux jusqu'à ce que la seiche soit tendre, laisser tiédir dans le bouillon.
Prélever de la chair de lièvre et en garnir le blanc de seiche. Maintenir avec des pics en bois.
​Passer dans la sauce réduite
 et faire revenir en température. Servir avec des pommes de terre, nappées de la sauce réduite de gibier.

 

Seiche farcie d'une compotée de lièvre, jus réduit

Partager cet article

Repost 0
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 06:44

Le chou fleur est un légume qui se marie à merveille avec les produits iodés, les fruits de mer, notamment les oursins. Légume "tendance" paraît-il, il est régulièrement servi à ma table cru ou cuit, rôti ou en velouté, avec du cabillaud, des bulots, du saumon ou de la seiche, ou du maquereau et des crevettes grises comme ici à la fois cru et cuit.
Voici donc la recette du jour : oursin, chou fleur cuit et cru. Bon appétit !

Ingrédients
- 2 oursins
- 1 chou-fleur
- cerfeuil
- sel
pour la sauce voir ici (le cerfeuil est facultatif)
Préparation
Cuire une partie du chou fleur à la vapeur et découper en petites sommités. Tailler une autre partie finement à la mandoline.
Préparer la sauce.
Déposer les langues d'oursin dans les assiettes, parsemer de chou fleur cuit et cru et ponctuer de crème d'oursin ainsi que de feuilles de cerfeuil. Servir aussitôt.

 

Oursin, chou fleur cuit et cru

Partager cet article

Repost 0
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 07:37

Cette seconde partie de semaine est placée sous le signe de l'oursin. Iodé, typé, puissant, il se déguste à la cuillère ou se cuisine avec des éléments lactés, crémés, des féculents, de l'oeuf, d'autres produits de la mer ou encore des légumes dans une version terre-mer. Commençons par une crème d'oursin au cerfeuil, un sabayon tiède dans lequel sont plongées quelques langues de l'animal marin.
Ingrédients
- 2 oursins
- 4 ou 5 brins de cerfeuil
- 2 jaunes d'oeufs

- 50 ml de vin blanc sec
- poivre blanc

Préparation
Nettoyer les oursins et garder leur eau. Réserver les langues.
Mélanger eau des oursins et vin blanc.
Monter les jaunes d'oeufs au bain marie avec le liquide puis ajouter le cerfeuil haché. Déposer les langues d'oursin dans les coques et remplir de sabayon. Servir aussitôt.

 

 

Crème d'oursin au cerfeuil

Partager cet article

Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 07:37

Je vous propose aujourd'hui un tartare de boeuf, huître, caviar, inspiré de celui-ci mais revu au niveau assaisonnement avec quelques paillettes d'algue, et la touche d'un caviar iodé, le "Signature" de Caviar de Neuvic (la boîte "nano" est parfaite pour deux).
En dépit du boeuf, l'ensemble est plutôt iodé, marin, et se marie donc bien avec un vin blanc, en l'occurrence une découverte lors d'un passage chez le caviste Philippe Cuq au Lieu du vin.  Il s'agit d'un chenin sec atyique de l'Aveyron, un vin nature explosif en bouche, avec une incroyable persistance en bouche qui décuple sa puissance aromatique. Minéral, avec une pointe légèrement oxydative de pomme mûre et des notes très fraîches et acidulées d'agrume, Rols blanc du vigneron Patrick Rols se marie étonnamment bien avec ce tartare mais également avec pas mal de fromages. A tester avec un Champagne également...

 

Tartare de boeuf, huître et caviar

Ingrédients (pour deux)
- 180 grammes de boeuf (filet, très tendre), coupé au couteau
- 3 huîtres (Marennes Oléron, fines de claire ou celle de votre choix)
- 10 grammes de caviar (ici Signature Caviar de Neuvic)
- 1,5 cuillère à soupe de sauce soja
- 1 trait de jus de citron
- 1 cuillère à café d'algues en paillettes
- poivre blanc
Préparation
Mélanger le boeuf coupé au couteau avec les huîtres taillées de la même façon. Ajouter les paillettes d'algues, la sauce soja, 1 cuillère à soupe ou un peu plus d'eau des huîtres, un peu de jus de citron, poivrer au goût, ajuster l'assaisonnement. Dresser le tartare avec une petite quenelle de caviar.

Tartare de boeuf, huître et caviar

Partager cet article

Repost 0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 09:58

Saluons aujourd'hui la cuisine classique, les grands cuisiniers d'hier et d'aujourd'hui qui ont fait évoluer la gastronomie. Au premier rang d'entre eux, Paul Bocuse, l'un de nos meilleurs porte-drapeaux, et en hommage, son rouget en écailles de pomme de terre, l'un des plats signatures du chef de Collonges. Cette recette est l'une de celles qui seront évoquées lors de la masterclass des vins de Visan à Vinisud que j'animerai en présence de quelques vignerons de l'appellation (le 17 février 2016 à 10h30, pour les professionnels du vin, blogueurs, journalistes...). L'un parmi 8 mets d'anthologie, célébrissimes ou moins connus de notre patrimoine gourmand proposés en accord avec les vins de Visan dégustés ce jour là...
La recette du rouget en écaille de pomme de terre est une recette enseignée aux élèves cuisiniers. Pas de grande difficulté mais quelques techniques pour bien faire tenir les écailles. L'amidon de la pomme de terre doit les faire tenir à la cuisson. Toutefois, la recette préconise de les enduire de beurre et fécule, également pour apporter du croustillant. La sauce est très parfumée, acidulée. On trouve de beaux accords avec des rosés rhodaniens ou de Provence mais un Visan 
rouge, un peu solaire, complexe et minéral, pas trop tannique, s'avère un joli choix, harmonieux.

Ingrédients
- 1 rouget
- 1 grosse pomme de terre
- beurre clarifié 
- fécule
- huile d'olive
- QS jaune d'oeuf
- sel, poivre
sauce orange/romarin
- 1 orange
- 1 brin de romarin
- 5cl de vin blanc (Noilly Prat chez Monsieur Bocuse)
- 150 grammes de crème fraîche (un peu moins ici)
Préparation
Lever les filets du rouget
 et désarêter ; déposer côté chair sur du papier cuisson.
Emporte piécer des lamelles de pomme de terre taillées fin, afin d'obtenir des cercles de 1 cm de diamètre environ. Les passer au beurre fondu et les poudrer de fécule avant de les appliquer sur la peau du rouget badigeonné de jaune d'oeuf. Déposer les cercles en les chevauchant à la façon des écailles de poisson. Réserver au frais 30 minutes.
Infuser le romarin dans le jus d'orange et réduire presque à sec. Ajouter le vin blanc et réduire de moitié. Enfin ajouter la crème, laisser épaissir à la consistance souhaitée, saler, poivrer. Réserver au chaud.
Cuire les rougets sur leurs écailles de pomme de terre au beurre, à feu moyen, jusqu'à ce que les écailles soient bien croustillantes et le rouget juste cuit. Servir sur la chair, écailles de pomme de terre apparentes avec la sauce au romarin.

 

Rouget en écailles de pomme de terre de Paul Bocuse

Partager cet article

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 09:56

Aujourd'hui, je vous propose une dée ludique avant le week-end : des rouleaux de poireau à la truite et au raifort en grignotage sain pour l'apéritif par exemple, une mise en bouche qui permet  notamment de réutiliser un reste de truite...
Ingrédients
- 2 poireaux (plutôt les blancs)
- 150 grammes de truite
- 80/100* grammes de crème liquide 
- 1 cuillère à café de jus de citron
- 1/2 ou 1 cuillère à café de préparation au raifort (à doser au goût)
- baies roses (facultatif)
- sel, poivre
*ajuster selon la consistance souhaitée
Préparation
Cuire les poireaux dans l'eau salée jusqu'à ce qu'ils soient cuits en restant fermes. Les déposer sur du papier absorbant. Mixer la chair de truite avec la crème, le jus de citron et le raifort, saler et poivrer. Rectifier la consistance et l'assaisonnement. Entayer les blancs de poireau et les ouvrir en rectangles, les découper au format souhaité, étaler un peu de truite et rouler les blancs de poireau, comme des cannelloni...

Idée ludique avant le week-end : rouleau de poireau à la truite et au raifort

Partager cet article

Repost 0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 17:36

Ce soir, je vous propose une idée toute bête à base d'un reste de morue pochée et effilochée : une brandade express ! La brandade de Nîmes classique se monte au mortier, à l'huile d'olive et au lait tiède (environ moitié-moitié). Ici on actionne le mixeur plongeant. La différence ce soir est que cette brandade de morue express est parfumée au safran pour lui donner un surcroît de saveur et d'élégance, mais si vous avez un reste de truffe, des brisures, voire du jus, n'hésitez pas, la brandade de morue truffée, c'est un délice !
Ingrédients
- reste de morue effeuillée, ici environ 150 grammes
- QS lait 
- QS huile d'olive
- 5 ou 6 filaments de safran infusé dans environ 1 cuillère à soupe d'eau chaude, comme indiqué ici (avec le safran de l'Or rouge des trois rivières)
Préparation
Infuser le safran une petite heure avant.
Mixer le reste de morue avec lait éventuellement tiédi et huile d'olive, et le safran. C'est prêt !
A déguster sur du pain grillé.

L'idée du dimanche soir : brandade de morue express au safran

Partager cet article

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 17:41

Sur les conseils de Jean-Paul heureux producteur à Lugar do Olhar Feliz, j'ai marié crustacé, whisky tourbé et bergamote, mais la recette fonctionnerait aussi avec la limette. Cela tombe bien les Islay, tourbés et iodés, ont ma préférence, en l'occurence j'ai utilisé du Caol Ila mais du Laphroaig ou du Lagavulin, c'est très bien aussi. Voici mon adaptation des crevettes sautées au whisky, crème à la bergamote.
Ingrédients
- 2 poignées de crevettes (vivantes, soit 150 grammes)
- 3  à 4 cuillères à soupe de whisky (ici Caol Ila)

- 5 cl de crème liquide
- QS zeste de bergamote (environ 1/2 cuillère à café, ou limette)
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Infuser le zeste de bergamote environ 2 minutes dans la crème liquide.
Sauter les crevettes à l'huile d'olive (attention, elle sautent vraiment !), arroser de 2 ou 3 cuillères à soupe de whisky. Verser dans le plats, ajouter une cuillère à soupe de whisky dans la poêle, réduite un peu et verser dans la crème. Arroser les crevettes de crème et servir aussitôt.

Sur le pouce : crevettes sautées au whisky, crème à la bergamote

Partager cet article

Repost 0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 17:10

Un peu d'exotisme ne nuit pas et ce velouté à base de lait de coco et de saveurs asiatiques permet de voyager virtuellement, c'est une bonne solution pour recycler un reste de morue (ou de brandade comme cet autre velouté). Je dois un peu de l'inspiration à William Ledeuil pour ce velouté de morue, roquette, curcuma et krachaï. Petite pensée à ma copine Sophie au passage, si elle lit cette recette... 
 

Velouté de morue, roquette, curcuma et krachaï

Le krachaï est un rhizôme cousin du gingembre et du galanga, populaire dans la cuisine thaïe, utilisé dans les currys et la cuisine des produits de la mer. Il se présente avec de lamelles en forme de doigts qui cachent sous une peau brun clair une chair jaune de l'on râpe en évitant le coeur ligneux.
Ingrédients
- 100 grammes de morue cuite pochée et effeuillée
- 200 ml de lait de coco
- 1 poignée de roquette

- 2 grammes de curcuma
- 8 grammes de krachaï
- piment, zeste de lime, voire un trait du jus (facultatif)
Préparation
Chauffer le lait de coco avec le krachaï râpé (sans son centre ligneux), le curcumé râpé, faire infuser puis ajouter la morue, laisser à feu doux quelques minutes. Hors du feu, mixer avec la roquette. Servir et ajouter à volonté, jus, zeste de lime, piment d'Espelette. Bon appétit !

Velouté de morue, roquette, curcuma et krachaï

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?